Home

le coeur d'une autrePrésentation de l’éditeur : Bruce, un quadragénaire divorcé, un peu ours, un rien misogyne, est sauvé in extremis par une greffe cardiaque. Après l’opération, sa personnalité, son comportement, ses goûts changent de façon surprenante. Il ignore encore que son nouveau cœur est celui d’une femme. Mais quand ce cœur s’emballe avec frénésie devant les tableaux d’un maître de la Renaissance italienne, Bruce veut comprendre. Qui était son donneur ? Quelle avait été sa vie ? Des palais austères de Toscane aux sommets laiteux des Grisons, Bruce mène l’enquête. Lorsqu’il découvrira la vérité, il ne sera plus jamais le même…

Éditions Livre de poche – 281 pages

Depuis septembre 2011 en librairie.

Archive du blog Gwordia

Ma note : 3,75 / 5

Poche : 6,60 euros

Pas évident de descendre d’une lignée de personnalités aussi célèbres que le scientifique, conférencier, prospectiviste, écrivain et surfeur Joël de Rosnay ou que feu le photographe, surfeur, aventurier Arnaud de Rosnay. Pourtant, Tatiana de Rosnay, fille et nièce des précédents et pour moitié anglaise par sa mère, a largement relevé le défi de s’illustrer à son tour en prenant la plume. La reconnue disco queen de Twitter compte aujourd’hui parmi les auteurs les plus lus en Europe. Après de nombreux succès, elle a choisi de rééditer l’une de ses premières œuvres enrichie d’une nouvelle préface dans laquelle elle livre ses émotions liées à la relecture du texte plusieurs années après, occasion de redécouvrir les amis qu’elle avait elle-même créés et longtemps perdus de vue. Cette nouvelle publication est également agrémentée d’une touchante intervention de son père Joël de Rosnay qui a indirectement participé à l’écriture de l’histoire en partageant son savoir de scientifique, indispensable à la crédibilité du troisième roman de sa fille, Le cœur d’une autre.

 

Feel good book par excellence sans sentimentalisme mièvre, Le Cœur d’une autre, relate de belles amours. Il est également un hommage vibrant à l’Italie et ses peintres, par le spectre du maître vénitien de la Renaissance Paolo Uccello auquel on ne peut que s’intéresser au sortir de la lecture. Il est cependant avant tout une occasion magnifique de s’intéresser au don d’organes.

L’idée de l’influence du greffon sur la personnalité du receveur est aussi énigmatique que captivante. Mais si les mystères de la mémoire cellulaire ont longtemps été méconnus, l’étude de l’épigénétique a remis en question les nombreuses convictions semblables à celle du Dr Berger-Le Goff du roman, qui botte en touche vers le suivi psychiatrique quand il n’a pas de réponse (malheureux réflexe par trop répandu de médecins suffisants qui ont oublié qu’ils ne savent pas tout…).

Cependant, Le cœur d’une autre n’a rien d’un essai médical sur la greffe. Telle une conteuse flamboyante, Tatiana de Rosnay embarque le lecteur dans une poignante histoire servie par son style fluide et accessible toutefois rehaussé de nombreuses références culturelles, ses rebondissements incessants, ses chapitres courts qui donnent un rythme trépidant comme un cœur qui s’emballe et ses personnages très travaillés infiniment attachants. Finalement, le seul reproche que l’on puisse faire à ce livre rempli d’émotions est qu’il est vraiment trop court.

Malgré un sujet grave en filigrane, Tatiana de Rosnay insuffle à son récit beaucoup de poésie et d’humour, notamment dans le portrait avant opération un brin misogyne de son héros, qui gagnera en subtilité en ayant le cœur d’une femme. Finalement, l’auteur rappelle que la femme reste de bien des façons, envers et contre tous, l’avenir de l’homme.

Le cheminement du roman est séduisant amène, avec beaucoup de simplicité et d’intelligence, le lecteur à s’interroger sur l’existence et l’empreinte quelle qu’elle soit qu’il voudra laisser quand il ne sera plus. Il soulève aussi la question de l’anonymat des dons d’organes qui, à l’instar de celui des parents des enfants abandonnés, peut se révéler un supplice dans la quête identitaire.

Malgré une évolution assez convenue inhérente au registre happy end, réservant toutefois de jolies surprises, ce livre offre un agréable moment d’évasion littéraire.

Demandez votre carte de donneur.

Pour approfondir le sujet des changements de personnalités liés à la greffe, voir le témoignage de l’actrice Charlotte Valandrey, De cœur inconnu aux Éditions du Cherche Midi.

Extrait :

J’étais de ces hommes qui, une fois la femelle conquise, n’aspiraient qu’à une envie : fuir. Seule la chasse m’excitait, ce moment précis où une femme capitule, où l’on sait qu’il suffit de quelques gestes pour la posséder.

2 réflexions sur “Le cœur d’une autre de Tatiana de Rosnay

Merci de partager vos avis, remarques, etc. Je vous répondrai toujours et avec plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s