Home

lunerrPrésentation de l’éditeur : Pour les habitants de Keraël, la cité des aëls, il n’y a pas d’ailleurs. Leur ville est située dans un désert de sable, de pierre et de sel. Keraël est une île sans eau autour. Le mot Ailleurs y est interdit, considéré comme une insulte, un blasphème. Le jeune Lunerr l’a appris à ses dépens. Pour avoir enfreint la règle, il a été fouetté jusqu’au sang et mis au ban de la société. À cause de lui, Mamig a perdu son travail. Qui oserait embaucher la mère d’un paria ? Ken Werzh ! L’homme le plus vieux et le plus craint de l’île les a convoqués dans son brug, demeure unique et fabuleuse toute de bois sculpté. Il a l’air très intéressé par Lunerr, suffisamment pour faire de lui son lecteur et secrétaire particulier. L’adolescent reste sur ses gardes : le vieillard aux yeux morts et au corps fripé comme celui d’un cadavre paraît doté d’une force singulière. Il se comporte de manière étrange, il tient des propos qui pourraient le faire condamner. Ken Werzh semble détenir un secret, un secret que Lunerr a très peur de découvrir…

Depuis le 2 novembre 2012 en librairie.

Éditions L’école des loisirs – 189 pages

Archive du blog Gwordia

Ma note : 4,75 / 5

Broché : 14,20 euros

Lunerr, roman de littérature jeunesse à classer au rayon science-fiction n’est pas seulement doté d’une énergie littéraire qui l’érige au rang de page turner, il est également un roman d’initiation profond qui amène le lecteur à s’interroger sur des questions essentielles. Le droit à l’erreur, le droit de révolte, la transmission du savoir, la liberté de penser sont autant de notions évoquées en filigrane, au gré des circonstances délicates que doit affronter le jeune Lunerr.

Le monde imaginaire créé dans cette dystopie par l’auteur est tout à fait crédible, aussi terrifiant – pour la cruauté du régime totalitaire en place et les conditions de vie parfois difficiles – que fascinant – Mourf, le petit pitwak de compagnie, est absolument délicieux. L’atmosphère de Lunerr n’est pas sans rappeler les célèbres contre-utopies du rayon young adult, toute aussi sombre quoique sans violence exacerbée et gratuite.

Les convaincus par cet univers fantastique dans lequel ils auront été immergés dès les premières pages et tenus en haleine par le suspense jusqu’à avoir enfin le fin mot de l’histoire se réjouiront que l’épilogue ouvert de ce récit, qui peut au demeurant se suffire à lui-même, ne soit en réalité qu’introduction à la suite, le tome 2 intitulé Lunerr, Morgan.

Dans la droite ligne de la politique éditoriale de la collection Médium de L’école des loisirs visant l’ouverture et le développement de la pensée du jeune public, Lunerr aborde des sujets durs qui ne sont ni édulcorés ni, à l’inverse, exagérés. Les thématiques de ce roman offrent une approche allégorique des dérives politiques ou religieuses et sont une formidable occasion d’éveiller la conscience politique des jeunes lecteurs et de les faire réfléchir sur les possibilités (nécessités ?) de s’affranchir des pensées formatées. De quoi satisfaire les ambitions des parents les plus vigilants et exigeants tout en répondant aux goûts d’aventure des lecteurs pré-ados. Voilà incontestablement un excellent roman à mettre entre toutes les mains dès 12 ans.

Merci de partager vos avis, remarques, etc. Je vous répondrai toujours et avec plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s