Home

tribunalPrésentation de l’éditeur : Marko Kovać, ancien chef d’une unité d’élite de l’armée serbe appelée « les Loups », est incarcéré à La Haye dans l’attente de son procès devant le Tribunal pénal international. Il est accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité perpétrés pendant la guerre en Bosnie. Au terme d’une longue enquête, Jasna Brandič, des forces spéciales internationales, a réussi à mettre la main en Albanie sur un témoin capital pour l’accusation. Le jour de l’audition tant attendue par les familles des victimes, rien ne se passe comme prévu. Malgré son découragement et au péril de sa vie, dans une ex-Yougoslavie loin d’être apaisée, Jasna décide de suivre une nouvelle piste pour apporter des preuves irréfutables devant le Tribunal.

Éditions Piranha – 252 pages

Traduit de l’allemand par Leïla Pellissier.

Depuis le 17 septembre 2015 en librairie.

Ma note : 4,5 / 5

Broché : 18,90 euros

Ebook : 12,99 euros

La littérature danoise s’est récemment enrichie d’un nouvel auteur de talent. Grâce au pouvoir mésestimé et pourtant ô combien formidable de la traduction, l’occasion a été donnée aux lecteurs francophones, en cette rentrée littéraire 2015, de faire escale au Danemark par le biais de Tribunal d’André Georgi, un premier roman d’une redoutable efficacité à plus d’un titre.

Étonnamment maîtrisée pour un primo-romancier, la construction millimétrée de Tribunal doit beaucoup à l’expérience de scénariste de Georgi. À l’appui d’une écriture visuelle, séquencée, rythmée à la perfection, il utilise de nombreux sous-genres prisés par le cinéma ou la télévision, du juridique au psychologique en passant par le politique, l’espionnage ou encore la conspiration, qui s’assemblent en un thriller protéiforme explosif. De situations périlleuses en violentes confrontations, l’écrivain suspend le lecteur à sa plume, malmenant ses nerfs jusqu’à l’étouffement, et conduit son intrigue jusqu’au climax à grands renforts de peur, d’horreur et de cliffanghers.

Au-delà d’une technique brillante et d’un melting pot judicieux et addictif de registres, la grande force de ce roman à suspense est dans le contexte, le cadre de l’intrigue. Là encore, Georgi colle à la tendance littéraire en optant pour l’exofiction. Et de mettre en scène le (vrai) procès du (fictif) chef de la (vraie) unité d’élite serbe Les Loups devant le (vrai) TPIY (tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie) de La Haye responsable du (vrai) massacre de Višegrad. Le mélange de faits historiques parfaitement documentés à la fiction ajoute à la crédibilité d’un récit d’autant plus saisissant que ses personnages forts sont d’un réalisme plus vrai que nature, entre une héroïne puissante, secrète et faillible, et des criminels de guerre, de masse et contre l’humanité tous plus sadiques les uns que les autres.

En recréant la traque de monstres en vue d’un procès attendu par des milliers de victimes, André Georgi retrace un pan de la guerre civile en Yougoslavie et emmène le lecteur aux portes de l’atrocité de ce triste épisode de l’histoire contemporaine. Davantage qu’une chasse à l’homme trépidante, Tribunal expose avec intelligence les tenants et les aboutissants complexes de la justice internationale et soulève de nombreuses questions, éthiques, historiques, politiques ou encore ethniques. Une profondeur qui ne fait qu’ajouter à la qualité de ce page turner. Ce livre édifiant prouve, si besoin était, que les primo-romanciers comme les jeunes maisons d’édition n’ont rien à envier aux grands et que les lecteurs en quête de morceaux choisis de littérature ont tout intérêt à sortir des sentiers battus…

Vous aimerez sûrement :

Murambi, le livre des ossements de Boubacar Boris Diop, Dis que tu es des leurs d’Uwem Akpan, Aime la guerre ! de Pauline Dalmayer, Tout ce qui est solide se dissout dans l’air de Darragh McKeon, Quand les colombes disparurent & Purge de Sofi Oksanen, L’histoire de l’Histoire d’Ida Hattemer-Higgins, Sashenka de Simon Montefiore, La vie rêvée d’Ernesto G. de Jean-Michel Guenassia, Un fusil dans la main, un poème dans la poche d’Emmanuel Dongala, Quand nous étions révolutionnaires de Roberto Ampuero, …

Un grand merci aux Éditions Piranha pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir ce livre en avant-première.

Une réflexion sur “Tribunal d’André Georgi

  1. Pingback: Le cercle Pouchkine de Simon Montefiore | Adepte du livre

Merci de partager vos avis, remarques, etc. Je vous répondrai toujours et avec plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s