Home

l'empire en héritagePrésentation de l’éditeur : Et si François, fils de Napoléon Ier, petit-fils de l’empereur d’Autriche, s’était affranchi de la tutelle de sa famille pour essayer de conquérir le trône de France ? Dans ce grand roman d’aventures, l’Aiglon entreprend un voyage initiatique imaginaire. Il s’enfuit de sa prison dorée de Vienne et gagne Paris. Malgré sa mère Marie-Louise, son cousin Napoléon III, Talleyrand, Metternich et d’innombrables courtisans et séductrices, l’adolescent se bat pour donner un sens à sa vie. Avec une écriture très cinématographique, servie par une restitution minutieuse du contexte historique, Serge Hayat invente un destin trépidant au plus célèbre des héritiers, et transforme la quête du père en épopée.

Éditions Allary – 500 pages

Depuis le 23 septembre 2015 en librairie.

Ma note : 4,25 / 5

Broché : 19,90 euros

Ebook : 12,99 euros

Si la culture générale inscrit a minima la présence dans les esprits de tout un chacun de Napoléon, le niveau d’érudition s’effondre considérablement dès lors qu’il s’agit de différencier les trois personnages que dissimule le légendaire patronyme. Si L’empire en héritage permet de resituer la lignée impériale – Napoléon II est le fils de Napoléon Ier et Napoléon III est respectivement cousin et neveu des deux précédents -, il ne faut pas en attendre tellement davantage d’un point de vue de la précision chronologique, le premier roman de Serge Hayat prenant le parti de l’uchronie plutôt que du récit historique et se permettant, à ce titre, de nombreuses libertés d’avec les faits et les dates. C’est d’ailleurs heureux puisque centré sur Bonaparte deuxième du nom, le récit aurait tourné court s’il s’en était tenu à la réalité attendu que l’héritier du premier empereur des Français et de Marie-Louise d’Autriche mourut à vingt-et-un ans à peine, après quelque quinze jours de règne… Et l’auteur donc de récrire un morceau de l’histoire de France et réinventer un destin à ce jeune François, méconnu du grand public et mort dans l’indifférence sur cette triste déclaration : « entre mon berceau et ma tombe, il y a un grand zéro ».

Écrit en partie dans la chambre même de Longwood House du funeste exil de Napoléon Ier, L’empire en héritage prend, à l’occasion du bicentenaire de l’arrivée de l’Aigle à la Vallée du Tombeau, la forme d’un hommage en offrant une existence trépidante à celui qui en fût privé. Roman d’initiation et d’aventure, il entraîne le lecteur de la Vienne autrichienne à l’île Sainte-Hélène en passant par Paris, à la rencontre d’une vaste galerie de personnages, pour beaucoup réels (François Ier d’Autriche, Metternich, Talleyrand, Hudson Lowe…). Un voyage imaginaire plein de rebondissements en quête du père et de l’amour qui, de manipulations en complots, devient une véritable épopée vers l’expérience et la maturité.

Malgré une approche fantaisiste, l’alternative historique imaginée par Serge Hayat est non seulement plausible mais bien plus réjouissante que la réalité. Visuelle et séquencée, sa reconstitution fidèle tout autant que baroque d’une époque, d’une société et d’un contexte politique fascinants est digne d’un film de cape et d’épée. Entre déclin de l’empire austro-hongrois, Restauration et atterrissage forcé de l’Aigle, les pérégrinations de l’Aiglon sont résolument divertissantes et riches en émotions. La force des personnages, l’intrigue captivante et le rythme enlevé du récit font de ce mélange maîtrisé de réalité et de fiction un vrai plaisir de lecture. Après de nombreux succès dans l’univers cinématographique, Serge Hayat fait une entrée brillante en littérature.

Vous aimerez sûrement :

L’empereur aux mille conquêtes de Javier Moro, La pensionnaire du bourreau d’Olivier Dutaillis, Le chirurgien ambulant de Wolf Serno, Le cercle des confidentes de Jennifer McGowan, La calèche de Jean Diwo, Sashenka de Simon Montefiore, Tout ce qui est solide se dissout dans l’air de Darragh McKeon, La dernière nuit du Raïs de Yasmina Khadra…

Extraits :

Un grand merci aux Éditions Allary et à Netgalley pour m’avoir offert l’opportunité de découvrir ce livre en avant-première.

2 réflexions sur “L’empire en héritage de Serge Hayat

    • Et bien écoute, j’ai eu la même réaction que toi. Après ma quête informationnelle de tous les premiers romans de la rentrée littéraire, il ne faisait pas partie de la liste que j’avais établie de ceux qui me donnaient envie de les lire et que j’ai sollicité auprès des éditeurs. Et puis je l’ai vu sur Netgalley et je me suis dit « why not, tu adores les romans historiques ». Et bingo ! Il est bien mené, tu devrais être embarquée.

      J'aime

Merci de partager vos avis, remarques, etc. Je vous répondrai toujours et avec plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s