Home

UN PEU DE BOIS ET D ACIER[VO].indd.pdfPrésentation de l’éditeur : Un répit, un instant, une pause… Un abri, un havre, un refuge… Une scène… Un carrefour… Juste un peu de bois et d’acier. L’histoire d’un banc, un simple banc public qui voit défiler les gens à travers les heures, les jours, les saisons, les années… Ceux qui passent, qui s’arrêtent, d’autres qui reviennent, certains qui attendent… Le banc devient un havre, un îlot, un refuge, une scène… Un ballet d’anonymes et d’habitués évoluant dans une chorégraphie savamment orchestrée où les petites futilités, les situations rocambolesques et les rencontres surprenantes donnent naissance à un récit drôle et singulier. Chabouté tisse avec brio une histoire où plane la magie d’un Tati, agrémentée d’un soupçon de Chaplin, quelques miettes du mime Marceau et d’une pincée de Keaton … 330 pages d’une aventure dont le héros est un banc, un simple banc public… Juste un peu de bois et d’acier…

Éditions Vents d’Ouest – 328 pages

Depuis le 12 septembre 2012 en librairie.

Archive du blog Gwordia

Ma note : 5 / 5 mention Coup de cœur

Album : 30 euros

Quand j’ai eu connaissance de la sortie d’une nouvelle bande dessinée signée Chabouté – dont j’avais particulièrement apprécié les Fables amères -, la passionnée d’art séquentiel que je suis s’est enthousiasmée. Quand j’ai découvert qu’Un peu de bois et d’acier était un récit uniquement graphique, entendez par là sans parole, j’ai tout de suite pensé à l’exceptionnel Là où vont nos pères de Shaun Tan. Je ne pouvais donc que me précipiter à la librairie dès la sortie de cette bd prometteuse.

Une chose est sûre, à la lecture de cet album, impossible de continuer à regarder ou à s’asseoir sur un banc de la même façon. Car oui, le héros de cette histoire muette en noir et blanc est un simple banc. Pas ordinaire comme recette, n’est-ce pas ? Et pourtant, en repoussant tous les a priori qui pourraient donner à penser que ce cocktail surprenant ne peut qu’être le gage d’un recueil ennuyeux, l’on découvre bel et bien que Chabouté nous offre l’un des meilleurs albums de cette rentrée dans lequel le mot ne fait à aucun moment défaut tant l’expressivité des personnages, de leurs regards, suffit à la narration.

Qu’est-ce qu’un banc ? Un simple aménagement urbain ? Détrompez-vous ! Ce banal objet que l’on croise sur les trottoirs et dans les parcs de toutes les villes, de tous les villages, est tellement plus qu’un long siège étroit plus ou moins décoratif des espaces publics. Le banc est le témoin des scènes de vie les plus anodines ou les plus déterminantes, des bribes d’existence de toutes les sortes d’individus qui puissent exister, au fil des saisons qui passent. Il est le siège de menues déceptions, de grands désespoirs, de petits bonheurs et de trésors de la vie. Ou tout simplement d’instants d’une totale vacuité, simple lieu de repos.

Avec une infinie poésie agrémentée d’émotions variées et d’humour, Chabouté campe des personnages qui l’on voient évoluer au fil du temps qui passe. Des individus récurrents ou de simples quidams de passage que l’on se plaît à aimer ou à mépriser. L’on ne peut que s’identifier à ces tranches de vie, ces saynètes du quotidien, ces petits riens entre joie, peine, solitude, détresseamour, amitié… Avec beaucoup de subtilité et de sensibilité, c’est un somptueux morceau d’humanité qui nous est livré dans ce magnifique album qu’il est plaisant de contempler sur fond de Brassens… Les amoureux des bancs publics of course !

Une réflexion sur “Un peu de bois et d’acier de Chabouté

  1. Pingback: Le Bus 2 de Paul Kirchner | Adepte du livre

Merci de partager vos avis, remarques, etc. Je vous répondrai toujours et avec plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s