Home

contes des sages d'afriquePrésentation de l’éditeur : Né avec le XXe siècle à Bandiagara, au pied des falaises du pays dogon, mort le 15 mai 1991 à Abidjan, Amadou Hampâté Bâ, historien, écrivain, conteur, poète, penseur, frère des hommes, est surtout connu en France pour la lutte qu’il mena à l’Unesco, de 1962 à 1970, en faveur de la réhabilitation des traditions orales africaines en tant que source authentique de connaissances (qu’il s’agisse des sciences de la nature ou des sciences humaines) et partie intégrante du patrimoine culturel de l’humanité. C’est là qu’en 1962, appelant à une action urgente pour la récolte et le sauvetage de ces traditions orales avant que ne disparaissent leurs derniers dépositaires, il prononça cette phrase devenue depuis si célèbre qu’on la cite parfois comme un proverbe africain : « En Afrique, quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle ».

Éditions du Seuil – 182 pages

Depuis décembre 2005 en librairie.

Archive du blog Gwordia

Ma note : 4 / 5

Beau livre : 17,90 euros

Aussi bien adapté aux enfants qu’aux plus grands, ce petit recueil réunit contes africains et légendes peules à méditer. Des textes courts dont la dimension onirique n’a d’égale que la sagesse qui s’en dégage. La grande simplicité du verbe et des histoires ne met que plus en exergue les morales dont l’évidence s’est perdue dans les limbes de la conscience (l’aconscience ?) humaine.

De ces leçons de vie, parfois drôles, je retiens qu’il fut un temps où « les créatures de la terre se comprenaient encore entre elles ». Ma légende préférée restera sans doute Pourquoi les couples sont ce qu’ils sont

Mais de ces textes aussi typiques, c’est l’universalité qui se dégage qui est le grand enseignement de ce livre. La grande morale de l’Histoire ?

En Afrique, quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle.

Cette célèbre phrase n’est pas un aussi vieux dicton africain qu’on le pense. C’est à Amadou Hampaté Bâ lui-même que l’on doit cette juste observation qui fut le fer de lance de son travail d’écrivain et de mandataire à l’Unesco visant à recueillir les traditions orales de l’Afrique de l’Ouest et à les retranscrire. Sans cette prise de conscience et ce travail remarquable autant que remarqué, c’est tout un pan du patrimoine culturel africain qui se serait envolé.

Merci de partager vos avis, remarques, etc. Je vous répondrai toujours et avec plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s