Home

la fille américainePrésentation de l’éditeur : 1969, dans une presqu’île de Finlande. Une jeune fille américaine, Eddie de Wire, vient rendre visite à sa tante. Deux garçons tombent éperdument amoureux d’elle et, lorsqu’elle disparaît soudainement, on retrouve l’un d’eux pendu dans une grange. C’est le début du Mystère de la fille américaine qui va hanter les habitants du lieu. Doris et Sandra, encore enfants à l’époque du drame, se lient d’une amitié exclusive, qui se nourrit de leur fascination commune pour cette affaire… Un roman envoûtant qui nous plonge dans les affres de l’adolescence tout en décrivant la violence des rapports de classe.

Traduit du suédois (Finlande) par Anna Gibson.

Éditions Stock – 638 pages

Archive du blog Gwordia

Ma note : 3,5 / 5

Broché : 24,35 euros

Poche : 8,10 euros

Si les débuts sont un peu laborieux du fait d’une succession de paragraphes abscons (mais qui bien évidemment ont vocation à s’éclaircir au fil de la lecture), d’un style que je qualifierais de typiquement nordique et d’une multitude de personnages et d’époques, on se laisse finalement happer par ce thriller étrange, premier volet d’un diptyque dont la seconde partie s’intitule La scène à paillettes.

Au coeur des contrées scandinaves qui d’ici semblent propices à la sérénité, ce sont des existences troublées et désenchantées que façonne l’auteur. Le poids de l’enfance et les affres de l’adolescence sont au coeur de cette intrigue complexe où le mystère plane. L’atmosphère est assez inquiétante, les personnages, tous perturbés, errent, dans un cadre marécageux. C’est une sorte de monde hors du monde, bien réel mais aux frontières du songe, de l’imaginaire cauchemardesque.

L’ensemble aurait gagné à être un peu élagué. La trame alambiquée au style très particulier peut facilement décourager et une sensation de longueur se fait ressentir sur la fin. À cela s’ajoute une noirceur qui n’est pas forcément au goût de beaucoup de lecteurs. C’est une lecture radicalement atypique, difficile, qui s’adresse à un public plutôt exigent osant s’aventurer en dehors des sentiers battus.

Pour ma part, j’ai été assez envoûtée par ce texte où foisonnent les thèmes sous-jacents et qui plante un décor et une ambiance vraiment surprenants mais dont il est difficile de parler. Dur, dur de résumer une histoire aussi riche et ténébreuse, aux frontières de l’ésotérisme. Une expérience vraiment unique qui mérite que l’on passe outre sa réputation hermétique.

Extraits :

Mais souviens-toi de ceci. Ce n’est pas toujours merveilleux, ni même agréable, de voir à quoi ressemblent ses rêves dans la réalité.

Qui lui manquait tellement, des fois, que c’était comme un coup de couteau dans le ventre. Un manque qui, puisqu’on ne pouvait le faire cesser, devait s’enrober d’une histoire afin d’être maîtrisé tant bien que mal. Et elle s’en était fabriqué une, d’histoire, où elle se vautrait en solitaire quand l’humeur l’en prenait.

Alors, BOUM. Elle était arrivée, comme une explosion, la Bombe. Et tout à fait comme par un pur hasard. Comme s’il n’était pas plus ou moins écrit sur son front (et sur celui de l’Ålandais aussi d’ailleurs) que cette rencontre était un pur hasard du genre de ceux dont on convient à l’avance.

Le coeur est un chasseur au coeur dur, Pinky.

L’amour n’est pas avare d’humiliations, Pinky.

Voilà ce qu’il en est de lui.

« Le temps n’attend pas. (…) Il y a les petits instants décisifs. Le temps de te retourner, tu les as déjà vécus. Le temps de te retourner, ils sont passés. Le temps de te retourner, ils t’ont été enlevés. Si tu ne t’y agrippes pas. C’est ainsi Sandra. Le temps de te… Tu ne dois pas gaspiller ton temps. »

Car c’était bien de cela qu’il s’agissait, à la fin des fins : pas de savoir si on voulait, oui ou non, marcher en rang, mais si on voulait croire en un changement possible.

2 réflexions sur “La fille américaine de Monika Fagerholm

  1. Pingback: Là où tombe la pluie de Catherine Chanter | Adepte du livre

Merci de partager vos avis, remarques, etc. Je vous répondrai toujours et avec plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s